Dieu, les anges et les autres

J'aimerais partager avec vous mes opinions, mes coups de gueule sur l'actualité, le temps, le travail, sur tout et sur n'importe quoi. Bonne lecture à tous et toutes.

Nom :
Lieu : Charleroi, Belgium

31 décembre 2006

La critique est aisée (bis)

Pour terminer l’année en beauté (si, si!), j’aimerais vous faire part, chers lecteurs, entre autres, de quelques-unes de mes lectures récentes.

Tout d’abord, j’ai adoré Seul dans Berlin de Hans Fallada. Ce monument de la littérature allemande raconte la vie quotidienne à Berlin pendant la Seconde Guerre Mondiale. Évidemment, ça finit mal, on s’y attend dès le début: en effet, comment des résistants pouvaient-ils espérer s’en sortir à cette époque? Ceci dit, la fin, champêtre, laisse néanmoins un léger espoir. Je vous en conseille la lecture à tous: le roman est long, mais passionnant et il se lit vite, car on a envie de savoir ce qui arrive aux personnages créés par Hans Fallada. 9/10

Par contre, Cinq-Mars d’Alfred de Vigny mérite, à mon avis, à peine un 6/10. Sévérité quand tu nous tiens? Que nenni! Mais ce premier roman du courant romantique n’est pas encore à la hauteur des futurs Hugo et Dumas, ni par la profondeur des personnages ni par les ressorts de l’action: on ne comprend pas pourquoi Cinq-Mars, si honoré par le roi et le cardinal, va tout à coup ourdir un complot contre ce même cardinal, certes vieillissant et malade, mais toujours aussi puissant.

Dernière lecture en date, et pas encore achevée: la biographie de Charles-Maurice de Talleyrand, par Emmanuel de Waresquiel. Œuvre monumentale s’il en est, 650 pages qui se lisent assez rapidement quand même. L’auteur montre toute l’étendue de son érudition, grâce entre autres à toute une série de documents encore inédits. Je n’ai pas encore fini ma lecture, alors je n’irai pas au-delà du 8/10 pour l’instant.

Passons à la télévision… J’ai regardé ce vendredi Mon bêtisier bien-aimé à la RTBF… Ce fut bien entendu une succession de chutes, de lapsus, de fous rires, de bévues très comiques, il est vrai. Un grand moment aussi: l’imitation de Michel Daerden par Guy Lemaire. Mais le pathétique est arrivé en personne: voilà l’entrée solennelle du Ministre lui-même, toujours ivre de bonheur (!!!). Au risque de me répéter, ce fut pathétique. À voir la tête de Jean-Pierre Hautier suite à la réponse incompréhensible que le Miniss’ lui avait faite… Et là, j’adresse un message à mes concitoyens: par pitié, arrêtez de voter pour ce sinistre ambulant… qui aurait plutôt besoin d’une ambulance…

Également vu à la télé hier soir: Une hirondelle a fait le printemps, avec un Michel Serrault au sommet de sa forme dans le rôle d’un vieux fermier des Cévennes, un peu misanthrope mais finalement excessivement attachant. La fin du film est ouverte, à inventer. 8/10

Enfin, une soirée cinéma avec Eragon m’a replongé dans le même univers que Narnia et le Seigneur des Anneaux: le Bien contre le Mal, les créatures monstrueuses, le magicien maléfique, et bien entendu les multiples épreuves que le jeune héros doit traverser avant de terrasser le Mal. Une resucée donc de tout ce que l’on a déjà vu par ailleurs, avec l’adjonction d’une bien belle dragonne (pour les non-initiés, il s’agit d’une femelle de dragon), et avec un cast tout à fait impressionnant: Jeremy Irons, John Malkovich, Robert Carlyle et Garrett Hedlund, que l’on avait déjà vu dans le rôle de Patrocle (Troie). Je lui attribue donc un 7,5/10.

Bonnes lectures et bonnes visions à tous!...

3 Comments:

Anonymous LAH said...

Sinistre ambulant et ministre ambulance ... si on mettait Daerden au ministère de la Santé ??

15:29  
Anonymous Samuel Orrù said...

Vous connaissez bien évidemment mes positions idéologiques, politiques, philosophes, ...(vous appellez cela comme vous le voulez).
Je ne veux pas jouer l'avocat du diable mais on peut quand même féliciter Michel Daerden et son équipe pour leur travail. Ils ont fait diminuer la dette de la Région wallonne et notre région a pu progresser de trois échellons sur l'échelle internationale des bons gestionnaires (du septième échellon, nous accèdons au quatrième).
Il est vrai que parfois notre Ministre ne donne pas une bonne image de nos mandataires mais je préfère un homme naturel, convivial et travailleur que certains hypocrites (surtout celui du ministère fédéral des Finances qui critiques les abus de Mr Daerden mais de son côté ne crache pas sur une bonne bouteille de whisky...). Et puis la chaîne plubique en est aussi pour quelque chose ainsi que les chaînes privées en alimentant leurs programmes des déboires du Ministre ... et en offrant quelques flûtes de Champagne avant les émissions.
Pour conclure, la seule chose que je souhaite c'est une société propère, solidaire et libre.

A bientôt (peut-être à Louvain-La-Neuve),

Samuel Orrù

19:39  
Anonymous Un petit Belge said...

Je suis tout à fait d'accord avec tes commentaires sur Michel Daerden et j'ai d'ailleurs déjà consacré un article à sa médiatisation sur mon blog.

Il donne en Flandre et à l'étranger une image désastreuse de notre région. Je pense qu'il en rajoute en vue des prochaines élections et je ne comprends pas les citoyens qui vont voter pour ce type qu'il faudrait envoyer aux Alcooliques Anonymes. Comment peut-il rester crédible en tant que ministre en apparaissant toujours éméché sur les plateaux de télévision? Je suppose qu'il est entouré de bons collaborateurs qui font tourner le ministère... Cela m'attriste pour les femmes et hommes politiques qui font sérieusement leur boulot (et il en existe!) mais qui n'ont droit à aucun écho dans la presse. Celle-ci doit aussi se poser des questions car elle est complice de la médiatisation de ce clown. N'y a-t-il pas des personnes beaucoup plus intéressantes à interviewer?

18:34  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Blog Flux Directory
Rédacteur Agoravox