Dieu, les anges et les autres

J'aimerais partager avec vous mes opinions, mes coups de gueule sur l'actualité, le temps, le travail, sur tout et sur n'importe quoi. Bonne lecture à tous et toutes.

Nom :
Lieu : Charleroi, Belgium

29 décembre 2006

La démocratie à l'école: résumé général de l'année

La démocratie à l’école: juste une théorie? L’Institut Sainte-Marie de Châtelet a réussi cette année à prouver le contraire!

Tout a commencé l’an dernier, lorsque la classe de 5ème sciences sociales et éducatives de l’Institut Sainte-Marie de Châtelet a montré un intérêt très particulier pour la seconde guerre mondiale. Leur professeur d’histoire, Madame V., n’a pu que répondre à cet appel en invitant Henri Kichka, rescapé des camps de la mort, à venir leur faire part de son douloureux passé. Les élèves ont tous été très ébranlés par l’émotion omniprésente dans le regard de l’intervenant.

À la rentrée 2005, l’école a accueilli une exposition prêtée par la fondation Auschwitz pendant tout le mois d’octobre: «L’univers concentrationnaire de 1914 à 1945».

Ensuite, grâce à la Communauté Française, au Ministère de la Défense et au Ministère de l’Intégration sociale et de l’égalité des chances, le 27 janvier 2006, certains élèves se sont envolés pour Auschwitz: ce voyage leur a permis de voir concrétiser le projet de toute une année. Mais tous les élèves n’ont malheureusement pas pu participer à ce fabuleux voyage: c’est pourquoi, leurs camarades se sont rendus à Malines et ont visité le fort de Breendonck et la caserne Dossin, d’où partaient les juifs de Belgique vers AUschwitz. Les élèves de rhéto se sont donc retrouvés, le même jour, au départ et à l’arrivée des trains de déportés. On ne pouvait imaginer un symbole plus poignant.

Ne pouvant pas en rester là, le trio infernal, composé de Mesdames V. et A. et de Monsieur B., ont voulu plonger plus concrètement les élèves dans la démocratie. C’est alors que le printemps du même nom s’est imposé de lui-même. Le 21 mars 2006, l’école a accueilli une foule de personnalités issues de domaines très variés: journalistes, hommes politiques, psychologues, rescapés et bénévoles. Tous ont répondu présent.

Cette journée avait pour but de plonger les élèves dans une réflexion de manière à les mener à une prise de conscience de l’importance des gestes démocratiques quotidiens. Il est évident que l’objectif principal de cette journée est d’empêcher à tout prix que les horreurs des deux guerres ne se reproduisent. Dorénavant chaque élève de l’Institut se sent investi d’une mission.

Les intervenants ont été très bien reçus par les élèves qui sont ressortis très enrichis de cette journée et de ces rencontres. Les théories de leurs professeurs ont enfin pris un sens pour eux. Ils ont hâte de voir le prochain printemps arriver!

En conclusion, il est indéniable que ces activités ont été bénéfiques pour tous, même pour les moins motivés. Tous ont été touchés soit par un témoignage soit par un autre atelier. Une exposition, un voyage, un témoignage, un colloque, tout cela, il faut le rappeler, grâce à une classe passionnée!


Texte rédigé le 5 mai 2006 par Axelle, Julie et Sophie

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Blog Flux Directory
Rédacteur Agoravox