Dieu, les anges et les autres

J'aimerais partager avec vous mes opinions, mes coups de gueule sur l'actualité, le temps, le travail, sur tout et sur n'importe quoi. Bonne lecture à tous et toutes.

Nom :
Lieu : Charleroi, Belgium

14 septembre 2006

L’orthographe… mais encore ???

Comme je vous l’ai dit dans ma première publication, je suis professeur de latin et de français dans l’enseignement secondaire (cycle supérieur). Est-ce une déformation professionnelle, mais je suis très attaché à l’orthographe, qui est, reconnaissons-le, un sujet qui fâche, même au sein de la caste de la catégorie des profs de français.

Il y a quelques mois, Luc Ferry, ancien ministre de l’éducation nationale en France, disait (je cite de mémoire): «Ce n’est pas moi qui ai inventé l’orthographe: il s’agit d’un héritage que j’ai reçu de mes ancêtres et je me dois de le transmettre aux jeunes générations». On reconnaît là le philosophe qui parle, mais je suis tout à fait d’accord avec lui.

Pour ma part, si j’attache autant d’importance à l’orthographe (mais entendons-nous bien, je prends orthographe dans le sens large de «art d’écrire correctement»), c’est avant tout parce qu’elle est un code qui permet à tous de bien se comprendre.

Très récemment, dans La Libre Belgique, Jean-Jacques Didier a écrit à propos de l’orthographe et de ses étudiants de Haute École: «Mais pendant le court laps de temps où nous les formons, nous avons à les alerter sur l’appauvrissement intellectuel auquel ils s’exposent: non tant par l’ignorance de l’orthographe que par l’ignorance bien plus vaste et profonde que celle-ci dévoile. Il en va de la qualité des curriculum vitae et des comptes rendus de réunions, certes, mais plus encore de la qualité des relations que les hommes seront capables d’entretenir entre eux». Il poursuit: «Le mot d’ordre est partout: rattraper la sauce! celle du secondaire, où la langue maternelle ne peut plus être enseignée en tant que telle dès la 3e».

Nous y voilà donc!!! Plus de grammaire française à partir de la 3ème secondaire, bravo les programmes réalisés par des penseurs en chambre qui ont tout oublié de l’enseignement secondaire, si jamais ils en ont connu quelque chose! «On» veut renforcer les connaissances en littérature française et étrangère: pourquoi pas? Il est toujours intéressant de ne pas confondre la comtesse de Ségur et le marquis de Sade. Mais si plus personne n’a la capacité d’écrire correctement, alors, comme le dit M. Didier, ce sont les relations humaines elles-mêmes qui en souffriront. Elles en souffrent déjà…

1 Comments:

Blogger Stéphane said...

Un jour, un ancien président français, Giscard d'Estaing, a répondu à un de ses détracteurs : " beaucoup de gens seraient fiers de recevoir un héritage ". L'orthographe est un héritage à sauvegarder et à transmettre aux générations qui nous succèderons. Posséder une bonne orthgraphe, n'est-ce un signe élémentaire de politesse?

11:01  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Blog Flux Directory
Rédacteur Agoravox